Christian Vallar est Professeur de droit public et directeur du Centre d’Études et de Recherche en Droit Administratif, Constitutionnel, Financier et Fiscal. Il Co-dirige l’IFR Interactions.

Contribution à des ouvrages collectifs et direction d’ouvrages

Islamisme et démocratie : conflit ou compromis ? In Mélanges Jean-Marie RAINAUD, L’Harmattan, 2009

Désordre mondial et criminalité : l’impact économique et financier, Communication présentée à la Conférence sur la sécurité internationale et la résilience Ministère de l’Intérieur, Emirats arabes unis, Abou Dhabi, 10-21 mars 2012, publiée aux EAU la même année

Les contrôles opérés par le CNAPS : une procédure à parfaire, Communication au colloque « Quel avenir pour la sécurité privée ? La refonte du cadre législatif », CERDACFF EA 7267, INHESJ, Paris 5, 15 novembre 2012, Nice, publié aux PUAM en 2013

 Quel avenir pour la sécurité privée ? Ouvrage collectif, C.Vallar et X. Latour (dir.), PUAM, 2013

 

Green Cross France et Territoires, team

Nicolas Imbert est ingénieur de formation. Il exerce professionnellement depuis plus de 15 ans sur des enjeux de transition écologique de l’économie. Actuellement directeur exécutif de Green Cross, ONG créée en 1993 par M. Mikhaïl Gorbatchev, présidée actuellement par Jean-Michel Cousteau, il a auparavant exercé de consultant à senior manager dans des cabinets de conseil en stratégie, sur des sujets de transition écologique, de développement durable et de ville durable.

Nicolas a notamment contribué à la structuration des propositions de la société civile structurée autour des conférences climat (depuis 2009), à la création et au développement de l’Institut de l’Economie Circulaire, et aux rencontres Chine-Europe 2014 et 2015. Il coordonne ou prend part à différentes actions de prospective territoriale (ville durable, économie littorale, territoires en transition), de transition de filières et de coopération autour des thématiques environnementales et humanistes.

 

Eric Denécé, docteur ès Science Politique, Habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) et de sa société de conseil en Risk Management (CF2R SERVICES). Il est également co- fondateur et associé-gérant de la société IKARIAN, spécialisée en gestion des risques liés à la conformité.

E. Denécé a notamment opéré au Cambodge, aux côtés de la résistance anticommuniste, et en Birmanie, pour la protection des intérêts de Total contre la guérilla locale. Il a également été consultant pour le ministère de la Défense concernant l’avenir des forces spéciales et s’est rendu dans tous les pays concernés par les « révolutions » arabes, du Maroc à la Syrie, afin de suivre, sur le terrain, ces événements majeurs.

Parallèlement, Eric Denécé a longtemps enseigné le renseignement ou l’intelligence économique dans plusieurs écoles de commerce et universités françaises et étrangères (ENA, Ecole de Guerre, Université de Bordeaux IV- Montesquieu, Université de Picardie-Jules Vernes, Bordeaux Ecole de Management).

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et rapports consacrés au renseignement, à l’intelligence économique, au terrorisme et aux opérations spéciales. Ses travaux lui ont valu d’être lauréat du Prix 1996 de la Fondation pour les Etudes de Défense (FED) et du Prix Akropolis 2009 (Institut des Hautes Etudes de Sécurité Intérieure).

 

Razika Adnani est philosophe et islamologue. Elle est membre du Conseil d’Orientation de la Fondation de l’Islam de France, membre du conseil scientifique du CCEFR (Centre d’Étude du Fait Religieux), membre du groupe d’analyse de JFConseil et présidente fondatrice des Journées Internationales de Philosophie d’Alger. Elle a contribué aux travaux du séminaire « Laïcité et fondamentalismes » organisés par le Collège des Bernardins. Elle a écrit deux manuels de philosophie en 2001 et 2003, Le blocage de la raison dans la pensée musulmane (en arabe) aux éditions Afrique Orient, La nécessaire réconciliation, une réflexion sur la violence et le problème identitaire en Algérie,  paru en 2014 aux éditions UPblisher, et Islam : quel problème ? Les défis de la réforme paru en 2017 aux éditions UPblisher (France) et en 2018 aux éditions Afrique Orient (Maroc). 

Domaines de compétence : l’islam et l’histoire de la pensée musulmane, la laïcité, 
la violence, autrui, la question identitaire au Maghreb et la sociologie de l’Algérie.  

 

 

Pierre Conesa est haut fonctionnaire au ministère de la Défense, auteur entre autres de « Les mécaniques du chaos : Bushisme, prolifération et terrorisme » (éd. de l’Aube), et chez R Laffont : « La fabrication de l’ennemi » et « Docteur Saoud et Mr. Djihad, la diplomatie religieuse de l’Arabie saoudite » (préface Hubert Védrine).

Spécialiste des questions stratégiques internationales et en particulier militaires.
Pierre Conesa est un praticien des relations internationales et stratégiques qu’il a pratiqué pendant une vingtaine d’années au ministère de la Défense dans différents services (autres qu’administratifs). Il a été à la création de la Délégation aux Affaires stratégiques comme sous directeur Questions régionales puis comme Adjoint au Directeur. Il a été rédacteur du Premier plan stratégique de soutien aux exportations d’armements, Adjoint au Directeur des Relations internationales de la Délégation Générale à l’Armement chargé de la politique d’exportations, puis chargé auprès du CEMA d’un rapport sur le Renseignement d’Intérêt militaire. Il a conçu le Campus de Défense de l’Ecole militaire.
Il a dirigé pendant les huit dernières années un important cabinet d’Intelligence économique.

Il est par ailleurs maître de conférences à Sciences Po et à l’ENA. Il est également consultant pour France 24, membre du Conseil scientifique de la Fondation Res Publica.

Pierre Conesa détient une agrégation d’Histoire, a étudié à l’ENA et au Centre des Hautes études de l’armement (25° session).

 

Guillaume Bigot est directeur général de l’IPAG Business school et également spécialiste de la géopolitique et de la violence politique. En 2000, il écrit Les 7 scénarios de l’Apocalypse, (Flammarion), qui anticipaient les attentats d’Al Qaeda. En 2001, également chez Flammarion, il publie le Zombie et le Fanatique qui annonçait la destruction de l’Irak par les États-Unis en  offrant au djihad un formidable appel d’air. En 2005, il rédige avec Stéphane Berthomet (ex officier de la DST), « Le Jour où la France tremblera, terrorisme islamique, les vrais risques pour l’Hexagone »qui anticipait des attentats djihadistes de grande ampleur en France et annonçait un climat de guerre civile. En 2014,  avec La Trahison des Chefs, il révèle comment le capitalisme anglo-saxon a noyé l’autorité et l’intérêt général dans les eaux saumâtres du management

 

Leslie Shaw est Professeur Associé à l’ESCP Europe Business School.Titulaire d’un Ph.D de l’Université de Dublin, Trinity College. Il intervient dans les domaines de la négociation, de la gestion de conflit, du travail en équipe et du comportement organisationnel. En 2016 il a fondé FIRM (Forum on Islamic Radicalism and Management) avec un cadre de Delta Airlines. FIRM accompagne les entreprises dans la mise en place de programmes internes relatifs à la détection et au traitement du radicalisme islamique en y apportant des solutions techniques. Dans ce cadre il a organisé 3 colloques sur le sujet au Cercle National des Armées, au Congrès américain et au Sénat français. 

 

Youssef CHIHEB est un spécialiste reconnu de l’islam politique, de l’islam de France, des problématiques urbaines (quartiers sensibles) et des mutations du monde arabe contemporain.

Docteur en géographie humaine, arabophone, professeur-associé à l’Université Paris XIII-Cité Sorbonne, il participe également aux travaux du laboratoire IRIS/INSERM/CNRS/EHESS (UMR 8156 CNRS 997).

Il a été auparavant expert auprès du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD, zone Maghreb et Moyen Orient) et Chargé de mission au Service central du renseignement territorial (SCRT/ministère de l’Intérieur) afin d’assister ce service dans l’analyse de l’évolution de l’islam politique et la compréhension de la radicalisation en France.

Youssef Chiheb est conférencier-formateur à l’Ecole nationale supérieure de Police et intervient régulièrement dans les médias français, francophones et arabophones (France 24, Al-Arabiya, Al-Jazeera, CNN). Il est l’auteur de nombreux articles traitant de l’intégration, du communautarisme et de la transition identitaire des Français issus de l’immigration.

 

Dounia Bouzar est une anthropologue française. Elle fonde en avril 2014 une association : le « Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam » (CPDSI), dont elle est directrice générale

 

 

 

Mezri Haddad est docteur en philosophie morale et politique de la Sorbonne et premier candidat musulman à avoir été qualifié par le Conseil national des universités françaises comme maître de conférences en théologie catholique1, il est l’auteur de plusieurs essais portant principalement sur la politique et la religion (islam et christianisme).

Il intervient régulièrement dans la presse française (Le Figaro, Libération et Le Monde), belge (Le Soir) ou suisse (Tribune de Genève) et fait plusieurs apparitions sur France 24, LCI, Public Sénat, France Ô et France 2.

Il est également, de 2007 à 2009, codirecteur du Daedalos Institute of Geopolitics, un think tank basé à Nicosie et qui a été créé à l’initiative du ministère chypriote des Affaires étrangères. Fin 2009, il est nommé ambassadeur à l’Unesco, poste dont il démissionne en janvier 2011, avant la chute de Zine el-Abidine Ben Ali.