Pour en finir avec la repentance à sens unique et « l’auto-racisme » occidental !

Alexandre del Valle revient cette semaine sur la question de la repentance suite au mouvement Black Lives matter, suite à la demande de l’Algérie et après l’attitude de Recep Tayyip Erdogan sur de nombreux dossiers comme avec le site de Sainte Sophie.

Que les pays musulmans s’excusent d’avoir envahi la Péninsule ibérique, la Sicile, les Balkans et d’avoir razzié les pays européens jusqu’au XIX è siècle et la France et l’Europe pourront s’excuser pour la Colonisation de l’Algérie, du Maghreb et des provinces proche-orientales de l’Empire ottoman, ennemi séculaire de l’Europe que le néo-Sultan Calife Erdogan est en train de rétablir de la Syrie à l’Afrique du Nord en passant par la Libye, l’Irak et la Méditerranée orientale, où il convoite le gaz offshore de ses voisins menacés et finance les groupes islamistes frères musulmans et jihadistes. Avec comme symbole implacable la réislamisation de Sainte Sophie…

De Tebboune en Erdogan…

L’actualité est riche en irrédentisme panislamiste et anti-occidentalisme revanchard. Le 5 juillet dernier, le président Macron – et à travers lui l’ensemble des Français – s’est vu sommé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune (nouvel homme fort du « Système » dénoncé par les jeunes manifestants démocrates algériens), de s’excuser

Read More

Vu du Royaume-Uni.C’est officiel, les Néerlandais sont les nouveaux “fauteurs de trouble” de l’UE

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, à Bruxelles, le 21 juillet 2020.  Stephanie Lecocq/Pool via REUTERS

 

Le rôle de trouble-fête, longtemps l’apanage du Royaume-Uni, a été repris par les Pays-Bas lors du dernier sommet européen. Logique, pour ce quotidien britannique eurosceptique, qui estime impossible le consensus au sein d’un club de 27 États

“Il va falloir que les Néerlandais s’y habituent”, prévient The Daily Telegraph, à Londres. Presque un conseil, donné par l’ancien “enfant terrible” de l’Europe au nouveau. D’après le quotidien conservateur, le Royaume-Uni a trouvé son digne héritier dans le rôle de trouble-fête, d’État “qui dit non”, lors du sommet européen “historique” conclu mardi 21 juillet à Bruxelles.

Source : The daily Telegraph (traduit par Courrier international)Read More

L’emploi de la force par les agents de sûreté et de la RATP : l’avis de Christian Vallar

Publiées sur les réseaux sociaux, des vidéos d’interpellations musclées, notamment une femme enceinte, dans les couloirs des réseaux RATP et SNCF, ont choqué des internautes. Il faut faire la différence entre les agents de la SNCF, des agents de la Surveillance générale, et ceux de la RATP, les agents du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR).

 

Qu’ils soient de la RATP ou de la SNCF, ces agents de la sûreté ferroviaire ont bien plus de compétences que les agents de sécurité d’une entreprise par exemple. Ils peuvent verbaliser, interpeller et relever l’identité d’une personne. Depuis 2016, leurs attributions ont été renforcés. Ils peuvent aussi effectuer des palpations sur des voyageurs et fouiller leurs bagages ; patrouiller et intervenir en civil à condition de présenter un brassard ou une carte professionnelle ; porter un pistolet semi-automatique 9 mm ; bloquer un passager le temps de contacter la police judiciaire et porter des caméras piétons. Ils ont les compétences des forces de l’ordre « Même s’ils n’en sont pas, ils ont les compétences des forces de l’ordre.

Lorsque la personne est récalcitrante, ils sont habilités à utiliser de manière proportionnée la force », explique Christian Vallar, professeur

Read More

« Plus de 99 % des 500 000 interventions de police se passent sans problème ! »

Violences, racisme, contrôles au faciès… Policier au parcours singulier (il a démarré dans la vie avec un CAP de serveur), connu pour son franc-parler, Frédéric Lauze, directeur de la sécurité publique du Val-d’Oise, défend une institution policière sous le feu des critiques.

La police se retrouve aujourd’hui au centre des critiques : que vous inspirent les vifs débats actuels sur les violences policières ?

Il ne faut pas confondre la force légitime employée par la police contre les délinquants avec la violence policière qui est rare et qui fera l’objet de sanctions. La grande majorité de la population soutient la police. Mais il faut être attentif à ce qu’un fossé ne se creuse pas entre une partie de la population et la police.Nous ne sommes pas deux camps opposés ou deux bandes adverses de deux quartiers. La police est au service de la population pour défendre la sécurité qui est un prérequis de la liberté, l’égalité et la fraternité. Le moment n’est pas à dresser des murs mais à créer des passerelles entre la police et la population. Il faut que certains comprennent que le policier n’est pas leur ennemi. Leur ennemi, c’est la délinquance qui est injuste, ruine la

Read More

MEZRI HADDAD : SYNTHÈSE ET CLÔTURE DU COLLOQUE CIGPA SUR : « LA DÉRIVE PANISLAMISTE ET NÉO-OTTOMANE D’ERDOGAN » VIDÉO

Clôture par Mezri Haddad Président de CIGPA du Colloque : « La dérive panislamiste et néo-ottomane d’Erdogan, Comment l’allié occidental est-il devenu une menace globale ? »

Colloque organisé par le Centre international de géopolitique et de prospective analytique, samedi 29 février 2020 à la Maison de la Chimie Paris.

 … Read More

Emmanuel Razavi : « Déferlement migratoire et recyclage des djihadistes syriens …» CIGPA

« Déferlement migratoire et recyclage des djihadistes syriens : les deux armes de destruction massive d’Erdogan » Intervention d’Emmanuel Razavi, spécialiste de la géopolitique du Moyen-Orient, lors du Colloque CIGPA sur : « La dérive panislamiste et néo-ottomane d’Erdogan, Comment l’allié occidental est-il devenu une menace globale ? » . Colloque organisé par le Centre international de géopolitique et de prospective analytique CIGPA, samedi 29 février 2020 à la Maison de la Chimie Paris.

https://cigpa.org/

 … Read More

Intervention de Christian Vallar lors du Colloque CIGPA sur : « La dérive panislamiste et néo-ottomane d’Erdogan »

Intervention de Christian Vallar, Professeur des Universités en droit public, lors du Colloque CIGPA sur : « La dérive panislamiste et néo-ottomane d’Erdogan, Comment l’allié occidental est-il devenu une menace globale ? »

Colloque organisé par le Centre international de géopolitique et de prospective analytique CIGPA, samedi 29 février 2020 à la Maison de la Chimie Paris.

 … Read More

Un nouveau départ franco-allemand pour l’Europe

Si ces propositions inédites sont acceptées par leurs partenaires européens, l’UE pourrait franchir un pas décisif vers une plus grande solidarité budgétaire.

https://i1.wp.com/media.marianne.net/sites/default/files/merkel-macron-plan.jpg?w=1540&ssl=1

Editorial du « Monde ». L’Europe, dit-on, ne progresse que par les crises. Une fois encore, l’adage se vérifiera si les propositions inédites faites conjointement, lundi 18 mai, par la chancelière allemande et le président français sont acceptées par les vingt-cinq autres Etats de l’Union européenne. La pandémie de Covid-19 et le séisme économique qu’elle provoque, le pire jamais enduré par l’UE, pourraient alors lui faire franchir un pas décisif, non seulement dans le sens d’une plus grande solidarité budgétaire, mais aussi vers une politique de santé mieux coordonnée et une souveraineté mieux partagée dans des domaines industriels stratégiques.

LIRE PLUS SUR LE MONDERead More

Trump contre Obama : l’hostilité qui pèse sur la présidentielle américaine

Le président élu Donald Trump rencontre le président Barack Obama, le 16 novembre 2016, à la Maison Blanche.

William Barr a douché les ardeurs de Donald Trump. L’attorney général (le ministre de la justice) des Etats-Unis a en effet écarté, lundi 18 mai, la perspective d’une enquête criminelle dont le président menaçait depuis plusieurs jours son prédécesseur démocrate, Barack Obama, ainsi que son adversaire en novembre, Joe Biden, ancien vice-président du premier.

« Nous vivons dans un pays très divisé en ce moment, et je pense qu’il est essentiel que nous ayons une élection pour laquelle le peuple américain puisse prendre une décision, faire un choix entre le président Trump et le vice-président Biden sur la base d’un débat politique solide », a assuré William Barr, qui est pourtant intervenu à deux reprises depuis le début de l’année en faveur de proches du président.

LIRE PLUS SUR LE MONDE

 … Read More

2020 vire au cauchemar pour le prince héritier d’Arabie Saoudite

L’héritier de la couronne d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, lors du sommet du G20 à Osaka, au Japon, en juin 2019. Photo Eliot BLONDET / POOL / AFP

La chute du prix du pétrole, les tensions régionales, le Covid-19 et les risques de récession obligent le prince Mohammed ben Salmane à revoir nettement à la baisse ses ambitions, souligne le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.

L’année 2020 devait être celle de Mohammed ben Salmane. Celle qui allait amorcer une nouvelle décennie pour une nouvelle Arabie, concrétiser ses ambitions grandioses et, surtout, lui permettre de consolider son pouvoir. Celle qui aurait aussi permis de redorer l’image du royaume à l’international grâce à la présidence du G20, afin de tourner la page de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi [assassiné au consulat saoudien à Istanbul, le 2 octobre 2018].

L’année de la rédemption et de la consécration. Elle devait permettre au jeune dauphin de mettre de nouveaux pions en place pour réussir son pari le plus fou fait en 2016 : réduire la dépendance du royaume au pétrole et l’ouvrir vers l’extérieur grâce à un projet de réformes sociales et de diversification économique sobrement baptisé “Vision 2030”.

Choisissant le tourisme comme nouvel eldorado, Riyad a décidé d’octroyer des visas touristiques depuis septembre 2019, tandis qu’un ministère du Tourisme a été créé en février, cristallisant la rupture avec l’hermétisme qui a longtemps … Read More