Multipolar World Institute

Occident : Erdogan souffle le chaud et le froid

Occident : Erdogan souffle le chaud et le froid

Acculé devant une crise économique de plus en plus problématique, le « reis » rechigne à se rapprocher de ses partenaires occidentaux. D’un côté, des paroles engageantes. De l’autre, à l’encontre des promesses faites à l’Europe sur l’état de droit, l’annonce de la condamnation à la prison à vie de 337 personnes accusés d’avoir participé au pseudo-putsch de 2016…

Au début du mois de novembre, alors en pleine guerre ouverte contre Emmanuel Macron qu’il accuse d’islamophobie, Recep Tayyp Erdogan décide d’esquisser un geste de rapprochement envers ses partenaires « proche-occidentaux ». Le président turc se veut rassurant et il le dit fermement en « renouvelant » son attachement à l’Europe. Le haussement de ton d’Angela Merkel quelques jours plus tôt à l’égard du « reis » n’y est sans doute pas étranger, elle qui jusqu’alors avait été peu solidaire de la France notamment en matière de lutte contre le terrorisme islamiste.

LIRE PLUS SUR LE SITE DE MARIANNE

 

 … Read More

Antiterrorisme. L’Iran serait impliqué dans un attentat terroriste déjoué en France

Une patrouille de l’opération Sentinelle, de l’armée française, déployée en 2015 dans le cadre de la lutte antiterroriste. Photo prise le 25 novembre 2020, à Thionville (France). PHOTO / Nicolas Billiaux / Hans Lucas / AFP.

Le 27 novembre s’ouvre à Anvers le procès de trois Iraniens accusés d’avoir voulu fomenter un attentat à la bombe lors d’un meeting tenu à Villepinte par l’opposition au régime de Téhéran. Et Téhéran crie au complot, souligne cet article du Times

Dans la vieille ville de Luxembourg, un couple traverse à pied la place d’Armes et entre dans un restaurant Pizza Hut. À première vue, on pourrait croire qu’il s’agit d’un couple comme les autres, sorti faire des courses en ville. Mais la police est planquée à proximité et observe de près ce qui se passe.

La scène remonte à juin 2018 : il s’agissait d’un moment décisif dans un complot terroriste dont on accuse l’Iran et dont les détails seront révélés [le 27 novembre] devant les tribunaux [à Anvers]. Le régime iranien, furieux, a menacé d’exercer des représailles.

LIRE PLUS SUR THE TIMES

 … Read More

Islamisme : le Conseil d’État confirme la dissolution de l’association BarakaCity

Les juges administratifs ont aussi reconnu valide la fermeture de la grande mosquée de Pantin, en raison de son salafisme

Conseil d'État.

Le juge des référés au Conseil d’État n’est pas seulement celui du respect des droits fondamentaux, il est aussi celui de l’évidence. Les minimisations byzantines de Driss Sihamedi, le président de l’association de BarakaCity, et les offuscations labyrinthiques de M’hammed Henniche, le recteur de la grande mosquée de Pantin, n’ont pas attendri les juges du Palais-Royal, qui ont rejeté les deux recours engagés contre la dissolution et la fermeture de l’ONG et du lieu de culte, respectivement prononcées les 19 et 28 octobre dernier, dans la foulée de l’assassinat de Samuel Paty.

 

LIRE PLUS SUR LE SITE DU FIGARO

Read More

Le droit de veto garantit l’égalité entre les pays de l’UE

Cet outil employé par Budapest afin de bloquer le budget et le plan de relance européens n’a rien de maléfique, il permet de défendre les intérêts respectifs des États membres, avance cet économiste hongrois, membre du premier gouvernement Orbán entre 1998 et 2002.

Les Premiers ministres polonais et hongrois, Mateusz Morawiecki et Viktor Orbán, à Bruxelles, le 24 septembre 2020.  Photo Francois Lenoir/Pool/Reuters

Le 16 novembre, les gouvernements hongrois et polonais déclaraient que, dans les conditions actuelles, ils ne pouvaient approuver ni le budget 2021-2027 ni le crédit commun de 750 milliards d’euros consacré au plan de relance. Les deux gouvernements ont justifié leur veto par le fait qu’ils refusaient et refusent toujours un budget dont la distribution serait conditionnée subjectivement aux critères non définis de l’État de droit.

Les modalités acceptées à l’unanimité lors du sommet de la mi-juillet ne prévoyaient aucune contrainte spécifique quant aux fonds eux-mêmes, mais lièrent par la suite leur attribution au respect de cette prérogative sans l’accord des concernés.

L’opinion publique hongroise est orientée de sorte à considérer le veto comme une monstruosité, une destruction des valeurs. Balivernes. Le veto est une pierre angulaire juridique de la coopération entre pays membres, qu’un État peut utiliser lorsqu’il estime qu’une mesure, quelle qu’elle soit, porte gravement atteinte à ses intérêts nationaux.

Un droit utilisé par De

Read More

La Chine multiplie les démonstrations de force face à Taïwan

Des avions de chasse chinois ont franchi à plusieurs reprises la ligne de contrôle entre Taïwan et la Chine dans le détroit de Formose

Un bombardier chinois H-6 à proximité de la zone d’identification de défense aérienne taïwanaise le 18 septembre 2020.

Des manœuvres militaires chinoises qualifiées par le quotidien communiste Global Times de « répétition » pour envahir Taïwan, une deuxième visite à Taipei d’un responsable américain en quelques semaines… l’île dont Pékin ne reconnaît pas l’indépendance a été, ces derniers jours, au cœur de tensions inédites au XXIe siècle.

La Chine considère comme « une provocation » la visite de Keith Krach, le sous-secrétaire d’Etat américain à la croissance économique, à l’énergie et l’environnement, du jeudi 17 au dimanche 20 septembre, pour participer à l’hommage national à l’ancien président taïwanais Lee Teng-hui. Surtout que ce déplacement est survenu quelques semaines seulement après la visite, début août, du secrétaire d’Etat américain à la santé, Alex Azar. Jamais, depuis 1979, les Etats-Unis n’avaient envoyé à Taïwan des responsables de ce niveau. Parallèlement, Washington a approuvé la vente de sept systèmes d’armement à Taïwan, « dont des missiles mobiles permettant à l’armée de continuer à se défendre même si son aviation est mise hors de combat par la marine ou l’aviation chinoise », explique Mathieu Duchatel, responsable

Read More

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

En hijab à l’Assemblée nationale … Mais comment être surpris, lorsque l’on sait que pour les militants de l’Islam politique, toutes les occasions sont bonnes pour provoquer la République. Maryam Pougetoux, vice-présidente de l’Unef, ne l’aura pas manquée, cette occasion, ce jeudi 17 septembre en se présentant voilée lors d’une table ronde sur le sujet de la situation des étudiants.

Que pouvait-on voir de cette jeune femme ? Ses yeux uniquement. Nonobstant le masque lié aux règles sanitaires, ce voile, tel qu’il était mis remplissait parfaitement l’objectif : ne rien laisser entrevoir d’une quelconque féminité qui pourrait susciter la tentation. Car évidemment le voile n’est ni comparable à un serre-tête comme l’affirmait Aurelien Taché, ni à un bout de tissu anodin, mais il est bien le symbole d’une soumission imposée à la femme. Ce qu’il cache serait impur.

Alors peut-on accepter ce message dans l’enceinte même de ce qui constitue la République ? Sans ambiguïté la réponse est non

Read More

Aux Canaries, la pandémie ne freine pas les arrivées de migrants africains

Un policier espagnol en tenue de protection inspecte plusieurs bateaux de migrants arrivés récemment à l'île de Grande Canarie (Espagne), le 14 septembre 2020 - AFP

En se lançant dans le dangereux voyage de l’Afrique vers les Canaries, Madassa Mohammed ne savait pas que le Covid-19 frappait l’Europe. La pandémie n’a été un frein ni pour lui, ni pour des milliers de migrants africains, dont les arrivées sur cet archipel espagnol se multiplient.

« Nous sommes cultivateurs, mon père est mort. Mes frères sont petits. C’est pour ça que je suis venu. J’ai été obligé de venir par la mer pour chercher de l’argent: c’est risqué, mais c’est pour de l’argent », confie ce Mauritanien de 16 ans, dans la cour de son hébergement pour migrants mineurs dans la ville de Telde, sur l’île de Grande Canarie.

« On ne savait pas s’il y avait le coronavirus ou pas », explique l’adolescent, arrivé en mars dernier après deux semaines de voyage.

Vêtu du maillot rouge d’une équipe locale de football, son sport préféré, ce jeune homme grand et maigre raconte en français que son objectif est d’aider sa famille restée à Mobidougou, petit village mauritanien à la frontière avec le Mali.

LIRE PLUS SUR COURRIER INTERNATIONAL

 … Read More

Entretien téléphonique entre Erdogan et Poutine

Entretien téléphonique entre Erdogan et Poutine

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a réalisé un entretien téléphonique avec le chef d’Etat russe Vladimir Poutine.

Selon un communiqué de la direction de la Communication de la présidence turque, les deux hommes ont traité des démarches à entreprendre pour le développement des relations turco-russes concernant notamment le tourisme, les transports, l’énergie et l’économie.

La situation en Méditerranée orientale et en Libye a été traitée lors de l’entretien. Ils ont souligné l’importance de poursuivre leur étroite coopération et le dialogue.

Ils sont convenus de poursuivre leurs échanges par voies militaires et diplomatiques concernant la situation en Syrie.

 

LIRE LA SUITE SUR TRT.NET

 … Read More

Iran. L’ONU rejette l’embargo sur les armes voulu par Washington

Derrière l’accord « historique » entre Israël et les Émirats Arabes Unis, signé sous l’égide des États-Unis, c’est l’Iran qui se trouve dans le viseur de Donald Trump. Mais à l’ONU, Washington reste isolé avec sa stratégie iranienne.

https://i1.wp.com/static.lexpress.fr/medias_11921/w_1000,h_563,c_fill,g_north/v1569300448/montage-photo-montrant-les-presidents-american-donald-trump-g-et-iranien-hassan-rohani_6103975.jpg?w=1540&ssl=1L’accord entre Israël et les Émirats Arabes Unis a offert aux États-Unis une rare percée diplomatique dans la région, motivé par la volonté de Donald Trump de contrer l’Iran qui a toutefois buté vendredi 14 août sur un échec retentissant à l’ONU.

La Maison Blanche n’a pas lésiné sur les superlatifs pour mettre en avant un succès de politique étrangère « spectaculaire ». Les Émirats Arabes Unis et Israël ont convenu jeudi de normaliser leurs relations, dans le cadre d’un accord historique négocié par les États-Unis et qui, une fois signé, ferait d’Abou Dhabi le troisième pays arabe seulement à suivre cette voie depuis la création de l’État hébreu, après l’Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

« Si l’accord se concrétise, c’est significatif car ce sera la première fois qu’un pays du Golfe normalise ses relations avec Israël », acquiesce l’ex-diplomate américain Aaron David Miller, négociateur dans le conflit israélo-palestinien sous des gouvernements démocrates comme républicains.

LIRE LA Read More

Pour en finir avec la repentance à sens unique et « l’auto-racisme » occidental !

Alexandre del Valle revient cette semaine sur la question de la repentance suite au mouvement Black Lives matter, suite à la demande de l’Algérie et après l’attitude de Recep Tayyip Erdogan sur de nombreux dossiers comme avec le site de Sainte Sophie.

Que les pays musulmans s’excusent d’avoir envahi la Péninsule ibérique, la Sicile, les Balkans et d’avoir razzié les pays européens jusqu’au XIX è siècle et la France et l’Europe pourront s’excuser pour la Colonisation de l’Algérie, du Maghreb et des provinces proche-orientales de l’Empire ottoman, ennemi séculaire de l’Europe que le néo-Sultan Calife Erdogan est en train de rétablir de la Syrie à l’Afrique du Nord en passant par la Libye, l’Irak et la Méditerranée orientale, où il convoite le gaz offshore de ses voisins menacés et finance les groupes islamistes frères musulmans et jihadistes. Avec comme symbole implacable la réislamisation de Sainte Sophie…

De Tebboune en Erdogan…

L’actualité est riche en irrédentisme panislamiste et anti-occidentalisme revanchard. Le 5 juillet dernier, le président Macron – et à travers lui l’ensemble des Français – s’est vu sommé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune (nouvel homme fort du « Système » dénoncé par les jeunes manifestants démocrates algériens), de s’excuser

Read More
Défiler vers le haut