Islamisme : le Conseil d’État confirme la dissolution de l’association BarakaCity

Les juges administratifs ont aussi reconnu valide la fermeture de la grande mosquée de Pantin, en raison de son salafisme

Conseil d'État.

Le juge des référés au Conseil d’État n’est pas seulement celui du respect des droits fondamentaux, il est aussi celui de l’évidence. Les minimisations byzantines de Driss Sihamedi, le président de l’association de BarakaCity, et les offuscations labyrinthiques de M’hammed Henniche, le recteur de la grande mosquée de Pantin, n’ont pas attendri les juges du Palais-Royal, qui ont rejeté les deux recours engagés contre la dissolution et la fermeture de l’ONG et du lieu de culte, respectivement prononcées les 19 et 28 octobre dernier, dans la foulée de l’assassinat de Samuel Paty.

 

LIRE PLUS SUR LE SITE DU FIGARO