La Chine multiplie les démonstrations de force face à Taïwan

Des avions de chasse chinois ont franchi à plusieurs reprises la ligne de contrôle entre Taïwan et la Chine dans le détroit de Formose

Un bombardier chinois H-6 à proximité de la zone d’identification de défense aérienne taïwanaise le 18 septembre 2020.

Des manœuvres militaires chinoises qualifiées par le quotidien communiste Global Times de « répétition » pour envahir Taïwan, une deuxième visite à Taipei d’un responsable américain en quelques semaines… l’île dont Pékin ne reconnaît pas l’indépendance a été, ces derniers jours, au cœur de tensions inédites au XXIe siècle.

La Chine considère comme « une provocation » la visite de Keith Krach, le sous-secrétaire d’Etat américain à la croissance économique, à l’énergie et l’environnement, du jeudi 17 au dimanche 20 septembre, pour participer à l’hommage national à l’ancien président taïwanais Lee Teng-hui. Surtout que ce déplacement est survenu quelques semaines seulement après la visite, début août, du secrétaire d’Etat américain à la santé, Alex Azar. Jamais, depuis 1979, les Etats-Unis n’avaient envoyé à Taïwan des responsables de ce niveau. Parallèlement, Washington a approuvé la vente de sept systèmes d’armement à Taïwan, « dont des missiles mobiles permettant à l’armée de continuer à se défendre même si son aviation est mise hors de combat par la marine ou l’aviation chinoise », explique Mathieu Duchatel, responsable du programme Asie à l’Institut Montaigne, actuellement à Taipei.

 

LIRE PLUS SUR LE MONDE.FR