Un nouveau départ franco-allemand pour l’Europe

Si ces propositions inédites sont acceptées par leurs partenaires européens, l’UE pourrait franchir un pas décisif vers une plus grande solidarité budgétaire.

https://i1.wp.com/media.marianne.net/sites/default/files/merkel-macron-plan.jpg?w=1540&ssl=1

Editorial du « Monde ». L’Europe, dit-on, ne progresse que par les crises. Une fois encore, l’adage se vérifiera si les propositions inédites faites conjointement, lundi 18 mai, par la chancelière allemande et le président français sont acceptées par les vingt-cinq autres Etats de l’Union européenne. La pandémie de Covid-19 et le séisme économique qu’elle provoque, le pire jamais enduré par l’UE, pourraient alors lui faire franchir un pas décisif, non seulement dans le sens d’une plus grande solidarité budgétaire, mais aussi vers une politique de santé mieux coordonnée et une souveraineté mieux partagée dans des domaines industriels stratégiques.

LIRE PLUS SUR LE MONDE