Opération au Mali: le soutien limité de l’Allemagne

Le gouvernement d’Angela Merkel a refusé de participer à la task force européenne que souhaite former la France.

L’ancien président du Conseil des ministres italien Paolo Gentiloni, la chancelière Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le président du Mali Ibrahim Boubacar Keita lors d’une rencontre le 13 décembre 2017 à Paris.

Au Mali, les Français continueront de se battre sans les Allemands. Dans une réponse à une question écrite posée par des députés d’opposition du Bundestag, le gouvernement d’Angela Merkel a confirmé avoir décliné la proposition française de construire une coalition internationale contre les groupes terroristes qui sévissent au Sahel.

Le texte, datant de novembre, a été révélé vendredi par l’agence DPA. «Le ministère de la Défense a répondu par un refus à la demande de la France d’un soutien à la construction d’une unité de forces spéciales (Combined Joint Special Operations Task Force/CJSOTF), qui était aussi…

 

LIRE L’ARTICLE DANS SON INTÉGRALITÉ SUR LE SITE DU FIGARO