La Belgique vient d’anéantir Amaq, l’agence de l’Etat islamique !

La gigantesque cyberattaque du parquet fédéral a permis d’attaquer des milliers de compte actifs pour l’agence de propagande du groupe terroriste EI !

Une opération exceptionnelle dont la Belgique peut être fière. Menée discrètement par le parquet fédéral depuis jeudi dernier, l’opération a permis de neutraliser des milliers de compte actifs pour Amaq, l’agence de propagande de l’Etat islamique.

Pour mener à bien sa mission, le parquet fédéral a fait cette fois appel à des experts d’Europol. Plusieurs spécialistes des cyberattaques ont activement travaillé ces derniers jours pour tenter de neutraliser une bonne fois pour toute l’agence Amaq.

En 2018 déjà, le parquet fédéral avait mené une opération similaire mais sans les moyens déployés cette fois. Très rapidement, les membres de l’agence avaient réussi à refaire surface. Cette fois, l’opération, rondement menée, semble porter ses fruits.

Du côté du parquet fédéral, on est conscient d’avoir peut-être mené juste une bataille mais pas la guerre. Mais cette bataille a toutefois permis de neutraliser des milliers de comptes et certains ont tenté de se rétablir, sans succès.

Les moyens utilisés pour cette nouvelle opération sont bien plus importants que ceux de l’an dernier. La collaboration avec Europol s’est révélée plus efficace.

Au total, pas moins de 26 000 comptes liés directement à l’outil de propagande de l’agence de l’État islamique Amaq, ont pu être éliminés de la Toile, a précisé Patrick Willockx, membre de la police fédérale belge, à l’occasion d’une conférence de presse organisée hier au siège d’Europol, pour l’occasion.

La patronne, Catherine De Bolle, ancienne commissaire générale de notre police, a tenu à féliciter la Belgique pour cette opération à laquelle l’Espagne a étroitement collaboré également. Un représentant d’Eurojust était également présent. Il a précisé que le travail a été réalisé en partenariat notamment avec des entreprises privées.

Le magistrat belge Eric Van der Sypt a souligné quant à lui que le groupe État islamique n’était plus actif sur Internet pour le moment. “On verra bien de temps cela leur prendre pour revenir”, a-t-il bien ajouté.

 

Source : dhnet.be